Skip to content

Nutella

par Xavier, le 8 novembre 2012 18:21

Nous le savons tous, pour redresser les finances d’un état, il faut créer de nouvelles recettes !

Oui, nous sommes taxés sur le fait de posséder un téléviseur, sur les voitures, sur les cigarettes, sur la bière et maintenant, la France nous nous annonce une taxe sur le Nutella — grands cris d’horreur dans la cuisine, ma belle-fille tente de se suicider avec un couteau à tartiner trouvé sur http://www.cuisine-et-ustensiles.com —.

Couteau_tartiner

J’avais envie dans un premier temps de militer pour défendre les intérêts gustatifs de certains membres de ma famille extradés en France, mais selon certains nutritionnistes, l’huile de palme est nocive, car elle contient beaucoup d’acides gras saturés, susceptibles de boucher les artères. Alors, que faire ?

Si je milite — me dis je à mon moi-même —, je risque de nuire à la santé de personnes qui me sont chères — non David, je ne parle pas de toi —, mais alors, comment les soutenir ?

Et bien David, je t’annonce que tu pourras toujours compter sur moi pour te conduire à la supérette du coin ou malgré les prix exorbitants pratiqués pour raison de proximité, tu trouveras du Nutella à emporter moins cher que chez toi. En plus ils vendent des bières spéciales en magnum tu es doublement gagnant.

Maintenant que ma conscience est en paix, voilà l’expérience que je voulais pratiquer avec la précitée belle-fille — qui vu la dégêne du couteau à tartiner à lâché l’affaire —, mais comme vous le savez, 58 degrés dans une voiture belge, comment vous dire … Bref, merci YouTube.

Et pour ce qu’il reste et qu’on ne peut pas voir avec des yeux.

Wikipédia nous dit : « La composition exacte de cette pâte à tartiner diffère suivant le pays >d’exportation. Cette différence a une influence sur le goût et la texture, et >tient compte de la législation concernant notamment le chocolat. En France : sucres (~55,2 %), huile végétale (huile de palme ~17,3 %), noisettes >(13 %), cacao maigre en poudre (7,4 %), lait écrémé en poudre (6,6 %), lactosérum >(petit lait ~0,8 %), émulsifiant : lécithine de soja (~0,3 à 0,7 %), arôme >(<0,7 %)11. L’huile et le sucre composent donc plus de 70 % du produit3. C’est en partant de >constats similaires et au vu de la consommation du produit que l’Union Européenne >souhaite un étiquetage diététique plus rigoureux12. »

Je sais, je sais, c’est dégoutant. Alors chère belle-fille, chère maman, chère tous — notez que je n’ai pas eu le cran de citer ma femme —, avant de me dire que je ne peux pas fumer un bon cigare une fois tous les 5 ans, ou boire tous les soirs une bonne bière quand il fait « chaud » — oui on est toujours en Belgique, alors c’est également d’actualité l’hiver — regarde dans ton assiette le matin !

Je me relis rapidement en posant mon verre de vin et je me dis que c’est quand même médiocre de se justifier en prenant le déjeuner préféré de sa belle-fille en otage. Merci la France d’avoir créé cette taxe, je me sens moins coupable d’en boire un second.

From → Bloguer

Les commentaires sont fermés.